Pourquoi cette initiative ?

Une carte mondiale des EnR françaises

Contexte mondial

Pourquoi cette initiative - Image

Au cours des 10 dernières années, le contexte des énergies renouvelables en France et dans le monde a profondément évolué.

La révolution mondiale des Energies Renouvelables

Rappelons quelques chiffres de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) : les énergies renouvelables électriques représentent plus de 21 % du mix électrique mondial avec 580 GW installés. L’AIE projette une capacité de 825 GW installés en 2021 (+ 42 % de croissance). 

Cette tendance générale est portée par la compétitivité de ces formes de production d’énergie.

Des coûts de production à la baisse

Partout dans le monde, les coûts de production chutent spectaculairement, tirés par les effets de volumes industriels et les ruptures technologiques. Les coûts de production des énergies renouvelables sont structurellement à la baisse dès lors que les conditions de leur déploiement sont optimisées, rationnalisées ou facilitées.

Pourquoi cette intiative - Image 2

Le secteur des Energies renouvelables, une priorité des investisseurs internationaux

Les investissements dans des capacités de production d’énergie issues de sources renouvelables se sont élevés à plus de 244 milliards de dollars en 2012, 254 milliards de dollars en 2013 et 286 milliards de dollars en 2015, en croissance régulière depuis 2004 où ce niveau s’établissait à 40 milliards de dollars. 

Pourquoi cette initiative - Image 3

Pour la première fois depuis l’avènement de l’ère industrielle, les nouvelles capacités de production renouvelables ont dépassé les nouvelles capacités à partir de sources fossiles, avec près de 153 GW installées en 2016.

La majorité des pays dans le monde s’ouvrent aux énergies renouvelables aidées par les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux qui ont fait de ce secteur une priorité. La France a également mobilisé ses institutions et structuré ses outils d’accompagnement à l’international pour porter le savoir-faire français des filières éolienne, solaire, géothermie, hydroélectricité, énergies marines renouvelables, et bioénergies sur les marchés internationaux.

Quelques chiffres

  • 9,8 millions d’emplois dans le secteur des énergies renouvelables dans le monde mi 2017. L’IRENA estime que 24 millions de personnes travailleront dans le secteur des énergies propres en 2030
  • 825 GW de nouvelles capacités électriques renouvelables seront installées dans le monde d’ici cinq ans, soit une progression de 42 % hydroélectricité comprise
  • 19,7 % : Part des énergies renouvelables dans la consommation finale mondiale d’énergie en 2016
  • 785 GW : Capacité énergie renouvelable installée dans le monde fin 2015 (hors grande hydroélectricité)

Une plateforme interactive des acteurs français dans les Energies renouvelables à l’international

Pourquoi cette initiative - logos

Le Syndicat des énergies renouvelables et l’ADEME ont élaboré une cartographie interactive, qui regroupe l’ensemble des projets portés par les entreprises françaises à l’étranger dans un ou plusieurs secteur(s) des énergies renouvelables : bioénergies, énergie éolienne, énergie solaire, énergie du sous-sol, hydroélectricité, énergies marines renouvelables et efficacité énergétique.

Offrir une visibilité du savoir-faire français dans les Energies Renouvelables

Pourquoi cette initiative - 5

Le but de cette plateforme est double :

  1. Identifier les projets, matériels et services EnR proposés par les entreprises françaises à l’international et ainsi offrir une visibilité du savoir-faire français dans ce domaine, pour les donneurs d’ordres institutionnels et potentiels partenaires en France et à l’étranger.
  2. Promouvoir sur la scène internationale le savoir-faire français.

                                                                             
Cette cartographie interactive bilingue est ouverte à toute entreprise française appartenant aux catégories suivantes : centres de R&D, ingénieries, porteurs de projet, fournisseurs de matériel, financement et entretien/maintenance. Elle est réservée aux acteurs français dont le siège social est sur le territoire français ou qui dispose d’une unité de fabrication implantée sur le territoire français. Les acteurs recensés devront être en mesure de présenter à l’export une production matérielle ou immatérielle réalisée sur le territoire national.

Partage
EN FR
Mentions légales - Copyright 2017